la grèce dans votre poche
Avec 24 îles habitées, souvent très différentes les unes des autres, les Cyclades constituent un archipel qui réserve beaucoup de belles surprises...
Amorgos
La plus orientale des Cyclades est célèbre pour son monastère de la Panaghia Chozoviotissa, accroché sur une falaise, mais elle a acquis une nouvelle notoriété grâce à un film-culte, Le Grand Bleu, réalisé par Luc Besson.
Anafi
Un minuscule havre de paix aux confins des Cyclades, à l'est de Santorin, avec peu d'infrastructures touristiques, donc épargné par le tourisme de masse.
Andros
L'île la plus septentrionale des Cyclades, relativement fertile et boisée comparativement à ses voisines, avec de nombreuses sources d'eau. Certains de ses sommets culminent à près de 1000 m d'altitude.
Ano Koufonissi
Trois îles pour le prix d'une! Ano Koufonissi est la seule île habitée, alors que Kato Koufonissi et Kéros sont des îles désertes, ou presque. Un mini-archipel idéal pour jouer à l'explorateur du bout du monde.
Antiparos
Petite soeur de Paros, séparée de l'île principale depuis les temps préhistoriques, où l'on peut visiter une grotte magnifique et se reposer loin de tout. Très animée en été, calme le reste du temps. Navette ferry depuis Paros.
Athens/Piraeus
C'est souvent ici qu'un voyage en Grèce commence. Avec son aéroport et ses ports, Athènes est la plaque tournante du pays. Et c'est aussi un paradis pour quiconque s'intéresse à l'histoire de la civilisation!
Delos
L'île sacrée des anciens Grecs, tout près de Mykonos, véritable musée à ciel ouvert inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990. Une étape incontournable des Cyclades pour les amoureux de la Grèce antique!
Despotikó
Une mystérieuse île déserte au sud-ouest d'Antiparos, l'île-soeur de Paros. Belles plages isolées. Site archéologique.
Donoussa
Isolée des autres Petites Cyclades, elle se trouve en fait juste à l'est de Naxos et elle a la réputation d'être l'île la plus authentique de tout le mini-archipel.
Folégandros
Une île abrupte, minérale. Vue de la mer, c'est un long dragon fossilisé reposant sous un soleil de plomb. Mais elle cache un des plus beaux villages des Cyclades.
Ios
L'île où la fête dure jusqu'au bout de la nuit durant tout l'été... Amoureux du calme s'abstenir en juillet et août!
Iraklia
Avec ses 18 km2 et moins de 120 habitants, c'est la plus grande île habitée des Petites Cyclades, célèbre pour sa grotte d'Agios Ioannis, la plus grande de tout l'archipel des Cyclades.
Kéa (Tziá)
L'île des Cyclades la plus proche du continent, pleine de charme mais très méconnue car elle est paradoxalement assez difficile d'accès. La seule ligne de ferry qui la dessert part du port de Lavrio, au sud de l'Attique.
Kéros
C'est la plus grande des Petites Cyclades, mais elle est totalement déserte. C'est un site archéologique très important, mais qui ne se visite pas. On peut toutefois y aborder, s'y baigner et s'y promener, mais y passer la nuit est totalement interdit.
Kimolos
Une petite île satellite de Milos, aux falaises crayeuses, qui abrite une petite colonie de phoques moines et ne comprend qu'un seul village, Chorio. Accessible par navette ferry depuis Milos et par certains ferries des lignes régulières.
Kythnos
Incroyable mais vrai, c'est la seule île des Cyclades où se trouve une station thermale. Mais Kythnos réserve bien d'autres surprises aux visiteurs. Encore peu touristique car assez mal desservie par les ferries (depuis Lavrio et le Pirée).
Milos
Située au sud-ouest des Cyclades, l'île volcanique où fut exhumée la Vénus de Milo, une des statues les plus célèbres du monde. Côtes vraiment spectaculaires, arrière-pays totalement sauvage dans tout l'ouest de l'île.
Mykonos
Probablement la plus célèbre île des Cyclades, avec Santorin. Tendance jet-set, gay, tourisme individuel et de masse. Un des plus beaux villages des Cyclades lorsqu'il n'est pas envahi par les vacanciers des HLM flottants!
Naxos
Au coeur des Cyclades, juste à côté de Paros, une île relativement peu touristique et pleine de surprises, qui gagne vraiment à être connue. A Chora, la vieille ville vénitienne est à découvrir impérativement.
Paros
Au cœur des Cyclades, une île avec un charme fou et où il fait bon vivre. Célèbre pour son marbre, le plus translucide du monde. Les vins de Paros sont réputés dans toutes les Cyclades, ne manquez pas de les déguster!
Sérifos
Une île faite aussi bien pour les amateurs de plages que pour les randonneurs. Côtes très échancrées, nombreuses plages, criques pleines de charme. Préservée du tourisme de masse, mais prise d'assaut par les vacanciers grecs au mois d'août.
Schinoussa
Une île paradoxalement fertile alors qu'elle n'est pas autosuffisante en eau. De nombreuses oliveraies, des arbres fruitiers, des légumes. Et bien sûr de jolies plages de sable.
Sifnos
Autrefois réputée pour ses mines d'or, Sifnos est maintenant un petit paradis pour randonneurs, gastronomes et amateurs de plages de sable fin. A découvrir avant qu'elle ne devienne trop à la mode (ce qui ne manquera pas).
Sikinos
Une île qui résiste aux tentations du tourisme de masse pour préserver son authenticité, encourageant les formes alternatives de tourisme.
Syros
Capitale des Cyclades, Syros et sa ville principale Ermoúpoli valent plus que le détour: c'est une étape incontournable de toute découverte de l'archipel. Une île urbaine, balnéaire et sauvage à la fois.
Thíra (Santorini)
Santorin est un archipel dans l'archipel, formé par l'explosion d'un volcan voici 36 siècles... Spectaculaire et vertigineux! Thíra est l'île principale, très pittoresque. Une île viticole qui produit de très grands vins.
Thirassía (Santorini)
Depuis l'explosion du volcan vers 1600 av. J.-C., Santorin n'est plus vraiment une île mais un petit archipel. Ce que l'on a tendance à appeler Santorin est en réalité l'île de Thíra et, en face, se trouve une autre île habitée bien moins célèbre, Thirassía.
Tinos
Un des plus importants lieux de pèlerinage de l'église orthodoxe grecque, une île épargnée par le tourisme de masse et qui a su rester authentique. Pigeonniers décorés, villages de marbre, arrière-pays spectaculaire.
 
 
© fusions.ch 1988-2017
all rights reserved